La fontaine bassinet

Certains se souviennent de leur cours d’histoire. En 1648, la Franche Comté vient d’être cédée à l’Espagne par la Suède dans le traité de Westphalie. Les ducs de Bourgogne sont fidèles à Louis XIV qui est marié à Marie Thérèse infante d’Espagne. En 1667, le Roi réclame les Pays Bas et la Franche Comté au titre de la « dévolution », coutume espagnole qui fait de l’ainé(e) le successeur des biens de Philippe IV, Roi d’Espagne.

Fontaine Bassinet

Après quelques annexions et batailles, la Franche Comté est rendue aux Espagnols en 1668 par le traité d’Aix la Chapelle et en 1674 après une défaite aux Pays Bas, les troupes de Louis XIV la réinvestissent. Ce serait certainement à cette époque qu’eu lieu le siège de Seurre, situé alors en Franche Comté. La Saône servait de frontière. Il est dit que les troupes royales assiégeantes étaient cantonnées en Bourgogne dans le bois dit de « La belle étoile » sur l’actuelle commune de Labergement-Lès-Seurre (pas très loin des différents étangs et de l’actuel étang Bossuet). Il parait également que le roi s’y reposait à l’ombre d’un chêne, arbre qui est mort et a du être débité il y a un peu plus d’une dizaine d’années (le fameux chêne de Louis XIV). Ce serait au départ des troupes après les combats qu’un bassinet en argent (cuvette pour la toilette de l’époque) fût retrouvé a cette endroit où rejaillit le cours d’eau dans lequel s’abreuvait les troupes et leurs montures.

L’objet appartenait-il au roi ? Personne ne s’en souvient ou ne peut le dire aujourd’hui mais c’est certainement de là que vient le nom de Fontaine Bassinet qui est resté à l’endroit. Gérard Poupon, habitant de Labergement et ancien 1er adjoint au maire a aménagé le site pour qu’il soit visitable Pour les géographes, la fontaine aussi appelée « Fontaine des Princes » serait la résurgence d’un cours d’eau qui va de Labergement à Chivres, ou il disparait sous l’église, par les contreforts de la route de Pouilly,. Avant l’arrivée des adductions d’eau, dans les années 1950, dans les villages environnants de nombreux habitants venaient y chercher leur eau de consommation. Certains irréductibles continuent.