La fontaine Rouillouse

Labergement ville d’eaux ?

Surement ; avec la fontaine bassinet, chère à Louis XIV, ses 9 étangs, sa proximité avec la Saône, ses puits communaux et ses deux lavoirs dont nous reparlerons. Mais village thermal peut être, et certains cafards (habitants de Labergement) disent que l’on n’est pas passé très loin avec la fameuse fontaine rouillouse. Cela aurait probablement changé le cours de l’histoire et la physionomie du village casinos, thermes, hôtels, Labergement les bains en quelque sorte. Mais n’a-t-on pas coutume de dire que la première des politesses d’un village est sa fontaine. Cette dernière se situe rue du pont Barnier et alimente le cours de la Genotte qui vient du lavoir de la violette et qui va rejoindre la loire pour alimenter le lavoir de la rue de la verderie avant de se jeter dans le grand fossé ou grand terreau.

La fontaine rouillouse, ce nom est probablement la déformation de rouilleuse, car son eau rougit au contact de l’air, le phénomène d’oxydation faisant son effet. Ce phénomène se produit dans la nature lorsque une eau souterraine, très minéralisée et riche en fer, s'oxyde et s'oxygène en atteignant la surface. L'eau ferrugineuse est recommandée en tant qu'intégration aux thérapies médicales. Le taux en fer de cette fontaine aurait été à la limite de la déclaration de source thermale selon certains anciens du village.

On a longtemps attribué à ces eaux le mérite de prévenir (ou guérir) l'alcoolisme car elles apporteraient le fer qui vient habituellement de l'alcool. La conséquence en aurait été la disparition de l'addiction. Le comédien Bourvil a interprété un sketch écrit par Roger Pierre ayant pour thème l'eau ferrugineuse[]. Il y joue le président d'une association de lutte contre l'alcoolisme qui vient faire un discours avec pour slogan : « L'alcool non... mais l'eau ferrugineuse, oui ! » dans un état particulièrement avancé d'ébriété.

Par contre une carence en fer se manifeste par une fatigue, une baisse d'efficacité, la chute des cheveux ; ce sont autant de signes d'un déficit en fer, qui peuvent même aller jusqu'à des palpitations et une détresse respiratoire. Un des anciens du village nous dit : »on y amenait boire les chevaux pendant les travaux des champs, on en profitait pour boire nous-mêmes, ça redonnait des forces à tout le monde. ». Ainsi le village resta Labergement-Lès-Seurre et passa peut être à côté de la gloire.