Pourquoi "les cafars"

Pourquoi les habitants de Labergement-Lès-Seurre s'appellent-ils " les cafards"

Depuis des siècles, on les appelle les “Cafards”. Un surnom peu glorieux avec lequel les habitants de Labergement ont pourtant appris à vivre et autour duquel ils se sont construit une identité.

Le dictionnaire nous donne 2 définitions : la première dit qui est bigot (très pratiquant catholique); la deuxième que c’est le plus usuel des noms communs de la blatte (insecte des bois).

Ce nom de « cafards » viendrait-il du fait que les habitants de Labergement les Seurre soient des « bigots » leur grande et magnifique église pourrait en témoigner ou alors serait ce en rapport avec l’insecte qui se nourrit de bois puisque l’on sait que la commune tire un revenu non négligeable de ses forêts.

Il n’en serait rien et cette appellation viendrait d’une anecdote historique où nous avons à l’origine en ce qui concerne l’Abergement, un seigneur : le Duc, s’appliquant comme tout propriétaire à faire fructifier ses terres, principale source de revenus à l’époque. L’administrateur de ce domaine en était le prévôt résidant à « la Chatellente d’Argilly » ce château fort de qui les gens de l’Abergement, devenue prévôtée royale, avant d’être donné au Duc de Bellegarde, seigneur de Seurre en 1625, étaient « guétables et retrayants ». Ce château fut assiégé vainement en 1363 et 1366 et finalement pris d’assaut et rasé par les ligueurs en 1590. C’est à cette époque que les gens d’Argilly auraient appelé les gens de l’Abergement qui leur devait allégence les « cafards »puisqu’ils circulaient la nuit tout habillés de noir et la tête également couverte pour venir défendre le château d’Argilly.

Une autre version nous dit que cafard vient du verbe cafarder : dénoncer. Du temps où les moines de Cîteaux se rendaient en visite dans un couvent ou une maison de jeunes filles, ils passaient par Labergement. La tradition veut que ce soit en se rendant à l'Abbaye de Molaise, près de labergement Sainte Colombe en Saône et Loire... Les deux Labergement sont souvent confondus. Les déplacements des moines avaient beau être secrets» les habitants de Labergement les Seurre en étaient tout de même avertis. Les religieux achetaient leur silence d'où dans un premier temps, le surnom « les Hypocrites » puisque les Herbergementois feignaient de ne rien savoir. Puis, dans un second temps le surnom de « Cafards » lorsque les moines étaient dénoncés lorsqu'ils refusaient de payer une trop forte somme... La Révolution, qui a mis à mal l'Abbaye de Cîteaux et fait partir les moines, n'a pas réussi à supprimer l'appellation qui, de nos jours ne vaut donc plus mais perdure encore aux habitants du village de choisir.