L’ancienne église a été détruite au 15e siècle et la novelle construite au 3e quart du 19e siècle de 1856 à 1858 par l’architecte Phal-Perron d’Auxonne et Besson entrepreneur. La pose de la première pierre eu lieu le 3 août 1856 et la consécration le 22 Mars 1858 par monseigneur Rivet évêque de Dijon, comme l’indique l’inscription gravée à l'entrée de la chapelle des fonts : mercier Jules 1857.

Le gros-œuvre est en calcaire et moellons enduits. la couverture est en ardoise.
Elle est sous forme de plan allongé et représente 3 vaisseaux. Son couvrement est en fausse voûte d'ogives et fausse voûte d'arêtes avec une fausse voûte en berceau. Le décor est une sculpture
représentant la Vierge avec un ornement végétal. Le sujet est l’Immaculée Conception.
La couverture est un toit à longs pans avec croupe polygonale et appentis. La flèche est polygonale.

On y trouve un maitre autel, autel tombeau de style néo gothique en marbre veiné blanc, taillé et poli avec un décor en bas-relief dans la masse en bronze ciselé. Il est d’élévation droite. C’est un autel isolé avec deux gradins. Le tabernacle est encastré dans le second gradin et il y a un baldaquin au-dessus du tabernacle avec revers plat. Le marbre est blanc veiné de gris et la porte du tabernacle en bronze. La représentation est le Christ en majesté dans un quadrilobe entouré du Tétramorphe au centre du devant d'autel avec une croix avec pampres et épis sur la porte du tabernacle. Le décor est architecturé néo-gothique sur le devant d'autel avec le tabernacle et le baldaquin.

Il existe en pendant un second autel ou autel secondaire, autel mixte lui aussi de style néo gothique en calcaire blanc. Le décor est taillé dans la masse, en relief, peint en polychrome, les moulures en ocre jaune, le gradin et les quadrilobes en bleu. La structure est d’élévation droite à 4 colonnes. Il s’agit d’autels adossés, la table d'autel supportée en avant par 4 colonnes avec gradin à redents et tabernacle architecturé dont la porte est en bois foncé, et les pentures dorées. La représentation est au centre, l'agneau aux 7 sceaux dans un médaillon circulaire. Les 2 autels ont été réalisés sur les plans et devis de Phal-Perron, architecte à Auxonne, approuvés par le conseil municipal le 12 janvier 1857 et le travail adjugé à François Besson, entrepreneur à Dole.


Les Fonds baptismaux sont aussi néo gothiques en pierre marbrière rose veinée avec décor taillé dans la masse et chêne taillé. Le pied, le fût et la cuve sont de plan octogonal avec cavité circulaire à deux cuvettes en quart de sphère et couvercle à deux volets. Le couvercle est en chêne, à charnières. La représentation sont des lancettes en arc brisé et quadrilobes en creux avec des rosettes à quatre pétales en relief. L’auteur en est inconnu, il date du 3e quart du 19e siècle.

On y trouve aussi 2 cloches inscrites au répertoire du patrimoine régional.